Wisdom&Standards.

[BCN] Je partais dans l’idée de tester Airbnb, avant de le réutiliser la semaine d’après avec ma mère. Bon, faut avouer que je ne m’y suis pas prise dans les meilleures conditions : réserver à 2 heures du matin pour 2 nuits dont celle du lendemain, on a rarement vu réponse aussi rapide, en tout cas pas dans le monde de l’hôtellerie alternative.Et ça n’a pas loupé !

Je n’avais reçu aucune validation de mes hôtes.

Le premier réflexe de mes covoitureurs a été de m’amener à leur hostel. Mais malheureusement celui-ci était fully booked*. L’une d’eux m’a regardée avec tellement d’empathie et d’anxiété à l’idée de me savoir sans toit, je pense qu’elle n’est pas prête à partir de façon spontanée à l’aventure !

Après quelques pérégrinations infructueuses des hostels annoncés dans mon guide, j’ai pris le parti de réactiver le roaming de mon téléphone malgré les tremendous charges que je pouvais encourir. Une application HostelWorld installée plus tard, j’avais mon hostel.

Bon j’avoue ne pas avoir fait trop ma difficile non plus. Je me suis dit que j’allais aller au bout de ma mésaventure en économisant ce que je voulais initialement « investir » dans mon accomodation locale. De fait, je ferai du shopping. (ah bah oui ! Quand même !!)

C’est la raison pour laquelle, je peux vous dire aujourd’hui que nos attentes, nos standards grandissent à mesure qu’on prend de l’âge de la sagesse !

Ma première nuit s’est faite dans un dorm de 6, entourée au fur et à mesure de la nuit par 5 charmants roommates. Le lendemain matin, j’ai pu prendre ma douche avec une blatte/cafard -je ne sais pas franchement les distinguer; mais vous voyez les bestioles dans MIB ?- Et  bien, là encore, ça allait, elle était morte, alors bon… Mais ils ont perdu mes suffrages avec l’annonce d’un breakfast inclus…- Jus d’orange au goût de Vitamin C fraîchement plongée ;
– Café pire que lyophilisé ;
– Pain entre rassi et grillé ;
– Margarine & Marmelade tombés du camion ;
– 2 muffins en sachet fraîcheur que je n’ai toujours pas eu le courage d’ouvrir. Et pourtant je ne suis vraiment pas du genre à gaspiller…

*Oui, en anglais dans le texte, car je ne parle pas un seul mot d’espagnol.