Loving, living, everything.

Je ne sais pas s’il y a un moment dans la vie où on sait qu’on s’est trouvé.
Cet état de bien-être, à cet instant t, je l’ai ressenti, et plus d’une fois. C’est furtif. Tellement furtif qu’on pourrait s’y méprendre, passer à côté, le laisser filer. Et pourtant. Pourtant. Il suffit de s’en laisser distraire. Un moment tardif sur la plage. Une escapade à vélo. Une promenade sous la pluie. Une musique dans les oreilles. Une lumière. Un repas. Tellement. Si peu.

Ouvrons juste les yeux.