« J’ai claqué beaucoup d’argent dans l’alcool, les filles et les voitures de sport. Le reste je l’ai gaspillé. »

George Best

Le Bien, le Mal, le Juste. Tout est une question de point de vue.

Quand on rencontre de nouvelles personnes, s’offrent à nous deux solutions. Soit on part du principe que la vision de la vie est propre à chacun et que personne ne détient LA vérité. Chacun a ses valeurs et voit la vie par elles. Soit on n’accepte pas. Et ce manque d’acceptation, ce manque de tolérance, intervient souvent malgré soi et se traduit par du jugement, brut.

C’est facile de juger. C’est rassurant. Dans nos croyances, dans nos valeurs, dans nos choix de vie. Et pourtant, l’autre en face ne nous a peut-être même pas considéré qu’on l’a déjà mis dans une case, lui a collé une étiquette. Maintenant qu’on l’a marqué, on peut plus facilement le cerner et donc le comprendre, et à ce moment là seulement, s’ouvrir à la tolérance.

Et je crois que c’est comme le sexe. C’est ceux qui en parlent le moins qui en font preuve de plus. Pas besoin de se mettre en avant pour accepter l’autre. Ça se fait simplement, naturellement, même si cela demande parfois plus de temps.

On est souvent beaucoup plus intolérant qu’on ne le pense. Simplement par l’incompréhension de nos différences.