earth without art is just « eh »

Souvent je me demande à quoi sert l’Art. A quoi sert d’aller dans les musées. A quoi sert de passer des heures à observer des oeuvres qui ne sont « oeuvres » que parce qu’une faune élitiste en a décidé ainsi. Alors si ça ne me parle pas pourquoi m’inposerai-je d’aller dans les musées ?Painted art in St Jean-de-Luz

Du coup, ma parade est d’aller dans les Museum shops. On y trouve peu ou prou (les goodies de) l’exposition temporaire, une sélection d’éléments reprenant l’univers dans lequel le musée veut baigner. C’est facile. On se rince l’oeil, à l’oeil. En décidant finalement de n’emporter que ce qui nous parle. Sans y passer la journée, ni la demi-journée.

Quoi que.

En me promenant dernièrement dans les rues de Lisbonne, je suis tombée sur une galerie dont la vitrine s’exprimait ainsi :
« earth without art is just ‘eh’. »

…et j’ai eu l’impression de découvrir une vérité enfouie tout au fond de moi.

J’aime m’inspirer. Lire. Regarder. Observer. Ecouter. M’imprégner. Et finir par en exprimer ma compréhension, ma traduction de la beauté. Parce que si je ne saurais m’étendre sur une définition fondée de l’Art, je pourrais naivement vous écrire que pour moi, l’Art traduit la Beauté du monde qui nous entoure par un individu. Son interprétation et ce qu’il en offre au reste du monde. Nul n’est contraint de s’y plier. Nul n’est contraint d’apprécier. En cela, nous conservons notre libre-arbitre et notre subjectivité. Et je pense que c’est elle qui nous permet alors de faire notre la beauté qui nous entoure, aussi dure soit elle. A chaque individu sa vision, et c’est de cette richesse que nait celle du monde.

I’m eager to travel and travel again.